Aller au restaurant est en général une activité bien agréable mais peut devenir une épreuve pour les personnes malentendantes. Plusieurs s’en privent, surtout lorsqu’il s’agit de repas en groupe. Le restaurant est une situation difficile de communication pour plusieurs raisons : bruits de fond, musique, faible éclairage, écho, interlocuteurs étrangers  qui n’ont pas l’habitude de s’adresser à une personne malentendante et, par dessus tout, la rapidité de communication de la part du personnel particulièrement aux heures de pointe. Une dernière cause de stress peut être la peur, pour le malentendant, de ne pas comprendre et de ralentir le service. Pourtant on peut diminuer le stress de plusieurs façons à la condition de bien connaître ses besoins et de les exprimer. Dans ce document, nous vous donnerons quelques idées pour vous préparer à cette situation et y prendre plaisir. Parmi les suggestions fournies, il s’agit pour vous de choisir ce qui convient à la situation et à votre type de problème auditif. Vous pouvez en trouver d’autres, adaptées à des situations différentes.

Bon appétit

A) AVANT D’ALLER AU RESTAURANT

1. S’informer : d’un endroit nouveau, des conditions d’écoute, du fonctionnement, de la qualité du service, etc

2. Choisir : le restaurant en fonction de ses besoins (en les faisant connaître à ceux qui vous accompagneront au restaurant)

3. Réserver : pour être certain d’avoir une place satisfaisante (ceci implique d’informer le personnel de vos besoins)

4. Choisir l’heure : afin d’éviter le stress supplémentaire des heures d’affluence

5. Se préparer : aux difficultés possibles et aux façons d’y faire face

6. Se réserver assez de temps : pour le repas afin de ne pas ajouter de stress supplémentaire

B) AU RESTAURANT

1. Se préparer mentalement aux échanges probables

i. Que va me dire le personnel à mon arrivée

ii. Que va me dire la serveuse lorsque je serai assis

iii. Que va me dire la serveuse au moment de la commande

iv. Comment je peux diminuer les risques de mal comprendre

2. Observer

i. La disposition du restaurant : le vestiaire, l’emplacement des tables, les toilettes, les aires de services, les haut-parleurs, etc

ii. Les menus affichés : à l’extérieur du restaurant, à l’entrée, sur un grand tableau derrière le comptoir de service, etc

3. Choisir sa place : en informer ceux qui vous accompagnent ou le personnel (peut se faire au moment de la réservation). Ce choix se fait par rapport aux éléments suivants:

i. Conditions d’écoute : la meilleure oreille dirigée vers ses interlocuteurs, loin des sources de bruit (vaisselle, haut-parleurs, groupe bruyant), dans un coin plus calme ou un salon, près d’un mur avec une tapisserie pour diminuer l’écho…

ii. Conditions d’éclairage : sous une source d’éclairage pour bien voir le visage des personnes qui vous accompagnent, près d’une fenêtre, dos à la fenêtre

iii. Distractions (visuelles et auditives) : se placer pour dépenser le moins d’énergie possible pour comprendre (ex. : loin du buffet ou des endroits plus achalandés)

iv. Interlocuteurs (surtout en groupe) : près d’une personne avec qui vous êtes plus à l’aise ou qui est plus facile à comprendre; en face de la personne avec qui vous voulez surtout parler…

v. Forme le la table : lorsque possible, choisir une table ronde, qui permet de voir toutes les personnes présentes

4. Demander la collaboration du personnel pour diminuer, si possible, les facteurs de stress non facilitant la communication

i. Baisser le volume de la musique

ii. Diminuer l’air climatisé (à cause du bruit)

iii. Augmenter l’éclairage

iv. Trouver une place plus calme

v. Demander un éclairage d’appoint (bougie supplémentaire)

 5. S’exprimer, soi-même, clairement afin d’être adéquatement et rapidement compris par le personnel. Le bruit peut également déranger la compréhension de personnel, il est donc essentiel de parler assez fort, de bien articuler et de présenter clairement et le plus complètement possible votre demande (ex. : Je vais prendre un hamburger, relish, moutarde, laitue, avec une petite frite et du ketchup; un petit café avec une crème et deux sucres. C’est pour manger ici)

C) AU MOMENT DE LA COMMANDE C’est souvent au moment de la commande que se produisent les échanges les plus nombreux et les plus importants. La commande se fait différemment selon le type de restaurant, conventionnel ou service au comptoir

1. Restaurant conventionnel

i. Si vous prenez le « menu du jour » ou les « tables d’hôte », spécifiez si vous prenez la soupe ou la sorte de soupe; un thé ou un café et à quel moment vous les désirez, ainsi que le menu choisi

ii. Selon le menu choisi, précisez toutes les informations pertinentes avant qu’on vous le demande (ex : la sorte de pommes de terre, la cuisson du steak, la partie du poulet, la sorte et la grandeur de la pizza,etc)

2. Service au comptoir (fast food)

i. Observer les menus affichés avant de vous mettre dans la file d’attente

ii. Selon le menu choisi, précisez toutes les informations pertinentes avant qu’on vous les demande

1. pour apporter ou pour manger sur place

2. le type de sauce d’accompagnement et le format

3. le type de breuvage et le format

4. le type de cuisson

5. le format des frites, avec du ketchup

6. le type d’accompagnement

7. la sorte et la grandeur de la pizza ou du sous-marin»

(Se comprendre – hiver 2007 p.14-15) «Par Monique Saint-Amour, orthophoniste, programme adultes, déficience auditive IRDPQ